TOGU Architecture

Conception et réalisation d’un duplex de 350 m²
13007 MARSEILLE
Mission complète
Année 2007
Photographie: Jean-Michel SORDELLO

 

Article LOUIS BADIE POUR COTE MAGAZINE NOVEMBRE 2009:

ET TOUT AUTOUR, MARSEILLE
250 en bas, 125 en haut. C’est tout simplement le nombre de m² de ce duplex auquel il convient d’ajouter 2 terrasses de 70 m² et 110 m². Autant dire beaucoup d’espace et la vue qui va avec – presque panoramique – puisque, évidemment, nous occupons les deux derniers étages. Le propriétaire, heureux, explique que cette réalisation a nécessité un an et demi de travaux et une mise à nu totale des volumes. L’entrée à double hauteur est vraiment l’axe central, le cœur de la maison. Vestiaire invités, chambre d’amis, le salon familial avec projection home cinéma, musique et canapé Lowland de Moroso et, au mur, une très belle série de reproductions peintes de pochettes de disques de jazz des années 50/60. Il faut dire que la musique est, pour le propriétaire, un thème récurrent de vie et de décoration, à l’instar des guitares électriques exposées en objet d’art. Au même niveau, l’appartement parental articulé autour d’un îlot bain central avec hammam vitré. D’un côté les dressings en façades réalisés sur mesure et de l’autre la vaste chambre. L’appartement des enfants est composé d’une buanderie, de 2 chambres et de leur salle de bains respective. Ici, l’originalité réside dans les lits en îlot au milieu de la pièce, les têtes de lits faisant office de cloison.
On grimpe à l’espace réception en surplombant la chaise longue Le Corbusier éditée par Cassina et notamment éclairée par le superbe lustre Ether de Patrick Jouin.

Pièce unique en bulles soufflées de 2,50 m. L’escalier longe un mur habillé d’un verre sérigraphié et sécurisé représentant une orchidée géante que l’on retrouve aussi sur la paroi du vestiaire.
Réalisation de Togu d’après un motif photographique agrandi et retravaillé en numérique.

L’ÉTAGE, POUR RECEVOIR
En haut, l’espace réception abrite le piano à queue, les canapés blancs Mister de Starck édités par Cassina encadrant la grande cheminée bio éthanol, la table de salon dessinée par le cabinet Togu, la salle à manger avec ses dix chaises Costes de Starck et quelques oeuvres d’art parmi lesquelles une toile de l’artiste marseillais Gérard Traquandi, une sculpture de Josepha… Éclairage direct et indirect, faux plafonds, spots intégrés, suspensions, led dans tout l’appartement programmé par un système domotique Young qui permet aussi de piloter à distance la climatisation réversible, l’électroménager, la sécurité, etc. Bois wengé et pierre marbre de Foussana sur les sols et circulations jusque dans la – vraie – cuisine américaine aux plans de travail en granit noir du Zimbabwe. Le tout est largement ouvert sur la grande terrasse, autre lieu de vie, équipée d’une cuisine barbecue et salle à manger pour 8 personnes, d’un coin lounge et d’un jacuzzi XXL avec TV et hi-fi intégrées. Une réalisation “carte blanche” signée par le cabinet d’architecture et de design marseillais Togu, François Guglielmina architecte DPLG et Stéphane Torres, designer.

Pin It on Pinterest