TOGU Architecture

Conception et réalisation d’une villa 350 m²
Mission complète
Marseille
Année 2012

Photographe: Loïc Jourdan

 

 

Article Faustine SAPPA pour Cote Magazine Mars-Avril 2013:

VERTIGE ET BORD DE MER
Offrant une vue exceptionnelle sur plusieurs de ses façades, cette maison, réhabilitée par Togu Architecture est un bijou de l’architecture contemporaine méditerranéenne.

C’est la qualité de la demande qui nous a poussés hors des sentiers battus, explique Stéphane Torres. Une expérience unique pour laquelle nous avons tenté de créer l’émotion avec une architecture qui ne correspond à aucune de nos références. » La maison possédait des caractéristiques complexes : deux façades au jour, une étroitesse digne des quartiers populaires de Marseille et un très fort dénivelé entre la façade Nord et la façade Sud. Face à une demande de circulation fluide et une réhabilitation en hauteur qui s’imposait, un ascenseur intérieur délivre désormais quatre niveaux.
« Tout le long de cette colonne verticale, nous avons laissé les « stigmates » de l’existant apparaître ». L’idée ? Une réinterprétation des volumes, des matières et des finitions pour éviter un effet trop « lissé et sophistiqué ». Une connotation « Sud » omniprésente, comme avec, pour les salles de bains, l’utilisation des tomettes dessinées par Patricia Urquiola (Mutina), qui en renouvelle le style avec des carreaux en grès cérame à effet texture irrégulier. Idem pour la roche plate, méditerranéenne, le béton dans la salle de jeux et d’autres matières brutes « traitées avec un certain art du défaut » :
ciment résiné noir, briques aux finitions aléatoires, acier canon de fusil et cloisons de verre pour l’architecture intérieure, noyer, pourtant considéré comme un matériau noble, réinterprété en brut et mat. Un ensemble « fait main » associé toutefois à un mobilier contemporain : chaises Jean-Marie Massaud, tables Knoll, canapés Cassina dessinés par Philippe Starck, luminaires Kreon et Nuage de Céline Wright…

Vertige et vues imprenables
« Nous avons transformé l’ensemble des volumes intérieurs et les façades car cette maison n’avait pas de cachet particulier. Son seul atout : être à la bonne place. » Pour des vues exceptionnelles sur deux façades, et ce sans être vu grâce à un écran végétal mixant plantes exotiques et éléments méditerranéens. Aux deux extrémités verticales se trouvent les espaces de réception. Le niveau au sommet, conçu comme un open space, est totalement ouvert sur une terrasse grâce à une grande baie coulissante, comprenant cuisine, coin repas et salon d’été. Au niveau intermédiaire, les chambres sont traitées comme des appartements à part entière, ainsi que l’espace « master », qui profite du meilleur panorama. Au niveau inférieur se trouve un espace de réception dédié à la famille. Durant l’année, c’est une salle de jeu avec écran cinéma, prolongée par un solarium, et pouvant être totalement ouverte sur l’extérieur, donnant accès à une parcelle tout en longueur. La piscine est posée sur les garages et profite d’un plancher bois amovible pouvant devenir une terrasse. Au final, un esprit dedans dehors qui fait fi des frontières : toiture en verre, façade vitrée au sud… Autant d’éléments qui donnent le vertige ! Cela tombe bien, c’était l’effet recherché ! 

Pin It on Pinterest