TOGU Architecture

« Le Temps du Sommeil »
Exposition de Mélanie BELLUE SCHUMACHER du 16 février au 23 mars 2012

www.mlafille.com

S’afficher comme artiste, multiplier les images de soi, des autres. Des êtres proches ou des inconnus pris sur le vif, dans leur quotidien. Sans le savoir, en passant de la photo à la vidéo je faisais du plan fixe une utilisation quasi systématique et mettais le doigt sur mon attachement au mouvement propre des choses, à la beauté des éléments anecdotiques.

Où est l’art, dira-t-on, si la nature apparaît telle qu’elle est ? Mais, pour le cinéma, tout n’est que devenir. Que lui importe un visage, selon qu’il s’apaise ou se ride selon le rythme qu’il a choisi ? Que lui importent les feuillages, sinon qu’il fasse de leur balancement sa beauté ? Le mouvement est la matière qu’il travaille, le seul domaine où il lui faille abstraire et reconstruire. Pour lui, toute la beauté de monde ne sera jamais superflue. Eric Rohmer, Le Goût de la Beauté.

Le Temps du Sommeil est ma vidéo la plus récente, et donne son titre à l’ensemble de l’exposition. C’est un temps inspiré de l’hypothèse de Ferenczi : le sommeil et le coït seraient les moyens à la disposition de l’homme pour satisfaire son désir inconscient d’un retour vers l’expérience première. Pas uniquement un retour vers le ventre maternel, mais vers l’océan abandonné aux temps primitifs.

Œuvres présentées :
Le Temps du Sommeil
2011 – 3 minutes
Installation vidéo et sonore – Taille et support variable.
La Peau de l’âme
2011 – 05 minutes
Installation vidéo et sonore + écran LCD et boite en bois.
Mangrove
2009/2011
Installation vidéo et sonore, écran et bassin d’eau – 25 minutes en boucle – dimensions variables.
5 copies et 2 épreuves d’artiste.
Des Mois dans une Boite
2004 – 48 minutes
Installation vidéo et sonore, écran LCD et boite en carton – dimensions variables.

La musique :
Sliding Zero – http://www.myspace.com/noise2sine
Compositeur de musique électronique.
Sliding Zero est un projet musical dans lequel aucune option sonore n’est à exclure.
Cette musique gravite autour de plusieurs axes. Des axes utilisés et adaptés en fonction des situations, des humeurs, des propositions.
L’approche est multiforme, elle peut donc  se focaliser sur un travail sur le « Drone » ou encore explorer les  univers semi aléatoires ou suivre une progression harmonique tonale.
Le point commun entre ces différentes approches : vouloir créer un paysage imaginaire où le visiteur, plongé dans l’œuvre, pourra à sa guise, se déplacer, observer, se laisser porter par le son…

Pin It on Pinterest